4 January 2013

Schubertiana : Tomas Tranströmer











αναπαυση rest 013
ανάπαυση ~  rest 013    ©fourteenth





III

The string quintet is playing. I walk home through warm forests with the
ground springy under me,
curl up like an embryo, fall asleep, roll weightless into the future, suddenly
feel that the plants have thoughts.



from Schubertiana
by Tomas Tranströmer
translated by Robert Fulton



thanks to tuvala






















4 comments:

  1. this image does evoke the warmth and self contained nature of an embryo~

    'rolling weightless into the future'... now that is pure poetry.

    ReplyDelete
  2. Je comprends tout à fait ces états d'intense communication avec le monde, propices à la naissance de la poésie. Chose que je trouve, ici, dans ce merveilleux blog d'une grande sensibilité artistique.
    Merci pour ton passage sur mon blog.Bien amicalement.

    Roger

    ReplyDelete
    Replies
    1. Peut-être la première langue de l'homme, c'était sa voix. Peut-être que cette voix était sa vie.
      Mon appréciation pour votre travail, chacun un signal à cette Voix.

      Maria

      Delete

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Blogs I follow

Life-travelers

Recent Visitors